NewsLetter Précédente Retour au sommaire
Contacter Isabelle

Newsletter n°3 – 30 septembre 2004

Les filles à l’école

1er jour d’école : A ce moment-là, tout le monde sourit encore

Vendredi 3 septembre – Lundi 6 septembre

Rendez-vous avec la maîtresse et présentation de l’école aux filles. Nous faisons la connaissance de la maîtresse de Zélie, Hayette. Elle porte le même prénom qu’une petite fille de Villeloin, c’est un repaire ! Hayette a l’air vraiment gentille, elle est tout sourire, et ne décolle pas Zélie une seule seconde.

Les filles sont enchantées, et ne veulent plus partir

Quand nous revenons pour de vrai, le lundi, c’est une autre histoire… Lila est déjà partie rejoindre sa classe, mais Zélie fait de gros efforts pour être courageuse et ne pas pleurer. La pauvre ne tiendra pas longtemps. Heureusement, Hayette est là…

Tous les jours, Zélie passe de mes bras à ceux d’Hayette, pour ne pas pleurer…

Lila, bien sûr, préfère la classe de sa sœur, la sienne étant trop petite. Elle a un copain, Robinson, qui la suit partout. C’est le seul français (comme me dit la maman de Robinson : " heureusement que Lila est là, il n’y a que des marocains, ici ! ").

lila a l’air de s’habituer très bien à cette nouvelle organisation. Le matin, c’est maîtresse Thérèse, la directrice de l’école, qui fait cours, en français. L’après-midi, c’est maîtresse Halima, qui donne une heure d’arabe. Lila, après quelques jours, me dira : " je n’aime pas l’arabe, y’a plein de mots qu’on ne comprend pas ! " et finalement, sera très fière de nous chanter sa première comptine en arabe " je prends mon crayon et je dessine mon école " une semaine plus tard.

Pour moi, l’organisation est serrée : il n’y a pas de cantine, seulement une permanence de quelques maîtresses.  Les enfants peuvent apporter un pique-nique si les parents le souhaitent. Le soir, il y a aussi une espèce de garderie, jusqu’à 18h30. Pour l’instant, vu que Zélie n’est pas au top (en plus, elle sera malade la deuxième semaine), je ne force pas trop sur la cantine et les garderies, et je me tape donc les allers-retours permanents.

Les horaires sont les suivants :

Le matin, les enfants peuvent rentrer entre 8h et 9h. Le midi, on les reprend entre 11h30 et midi.

L’après midi, ils doivent revenir entre 2 et 3h. On les reprend entre 4h et demi et 5h.

Tout ça ne laisse pas beaucoup de marge, même si ça ne prend que 20 minutes pour faire le trajet de la maison à l’école…

Le matin, je prépare le goûter. La directrice a un programme diététique très strict : les gâteaux industriels et sodas sont interdits. C’est plutôt une bonne chose en soi… sauf quand mon sandwich à la vache qui rit est revenu : cancérigène donc interdit ! (avec preuve à l’appui affichée sur le mur d’information de l’école).

Je dois dire que je sèche un peu quand il s’agit de remplir le sac du goûter. Il faut ajouter que ces demoiselles ne mangent pas tout ce que je leur donne non plus… (oui, je sais, j’en ai, des soucis…)

Ca tourne en rond, j’essaie de diversifier avec… du saucisson Halal ! Lila adore, et ses copines le lui piquent !

Jean-François a repris le boulot, c'est-à-dire qu’il passe quelques heures au téléphone à régler quelques affaires. Moi, je n’ai pas repris la gym, et je gagne mon ventre de marocaine. Le couscous est excellent.

 

 

Fin de la newsletter n°3… A bientôt !

 

S’il vous manque un numéro, réclamez-le moi à l’adresse [email protected]...

Si jamais vous ne vouliez pas la suite, envoyez moi ce mail :

" Merci Isa, mais ton récit ne me passionne pas plus que ça, ne m’envoie plus ta newsletter ! "

(Il n’y aura aucun problème, soyez certains que je vous rayerai à vie de ma liste d’amis…)

NewsLetter Suivante Retour au sommaire
Contacter Isabelle