NewsLetter Précédente
Retour au sommaire
Contacter Isabelle

Newsletter n° 13 – 15 décembre 2004

Noël

 

 

Et nous voilà déjà au mois de décembre. Chez vous, vraisemblablement : les vitrines, les rues décorées, les haut-parleurs dans les rues… bref, NOEL ! Ca veut dire aussi les marchés de noël, les pères noël en baskets Nike, les sapins à tous les coins de rue, les foie-gras, les huîtres, l’armée du Salut et les enfants qui pleurent.

 

 

Le lac, version hiver…

Chez nous, rien de tout cela et je dois dire que c’est assez déroutant. Déjà, il fait un temps magnifique : un beau soleil dans un ciel bleu, avec l’Atlas enneigé en toile de fond, et une température d’environ 15/18°. Je sais, c’est rageant. D’un autre côté, pour se mettre dans l’ambiance de noël, c’est assez difficile. Autant Ramadan, on ne pouvait pas passer à côté, autant noël, faut se battre pour y croire.

Les filles, elles, n’ont pas besoin de se battre : elles y croient !

C’est d’ailleurs génial de se dire qu’il n’y a pas une once de doute dans la tête de lila (et de Zélie, n’en parlons pas) sur l’existence du Père Noël. Je préserve cette naïveté le plus longtemps possible, en regrettant que ce soit sans doute pour la dernière fois : le CP français sera sans doute fatal ; j’espère juste que Zélie y croira encore une année (deux, ça me parait difficile).

Donc, on a fait un sapin, on a acheté les guirlandes, les boules et tout le tralala. J’ai même construit la crèche de Pomme d’Api… Et ma foi, tout ça fait un " coin-noël " assez présentable !!! Je dirais même que notre sapin est MAGNIFIQUE !

La seule photo réussie de cette soirée : les filles ne voulaient absolument pas poser !!!

 

Le magasin " la grande récré " ouvre ses portes à Marrakech. Encore un bastion qui saute ! Le bonheur des enfants qui ont reçu leur catalogue dans les écoles (moi, je trouve ça assez gonflé !) ; et celui des parents français qui sont à cours d’idées pour les cadeaux : il faut aller à Casa pour trouver quelque chose de bien : ici, Marjane n’arrive à pourvoir à la demande. Donc, tout le monde est content, et nous avec.

Marjane, mon point de repère pour l’étude socio-consommatrice que j’ai entreprise, ne présente que trois rayons noël : un rayon déco et chocolats, un rayon filles : que des poupées et des bébés ; et un rayon garçons : des trucs horribles à base de guerre bien entendu. Pour la bouffe, un écriteau : " commandez vos huîtres 48h à l’avance ". Moi, j’aime pas les huîtres !!!

Dans la rue, on voit également apparaître une nouvelle race de vendeurs : les vendeurs de pères noël en plastique/ballons. Bien sûr, les filles en veulent un. Je m’y refuse.

 

 

Voilà, nous avons donc regardé le catalogue " La grande Récré " et tenté de savoir ce qui plaisait LE PLUS aux filles (parce que, bien sûr, elles veulent TOUT) et nous fêterons noël entre nous, sous le soleil, sans doute, en pensant à vous et la neige. En attendant, Lila et Zélie jouent " on est à la plage " sur la terrasse. C’est pas beau, ça ?

Lila a appris à nager… sur la terrasse.

JOYEUX NOËL ! JOYEUX NOEL ! JOYEUX NOËL ! JOYEUX NOEL ! JOYEUX NOËL ! JOYEUX NOEL ! JOYEUX NOËL ! JOYEU